Un homme est parvenu à piloter deux bras robotiques grâce à des électrodes implantées dans son cerveau. Il a réussi à effectuer des tâches complexes, comme découper et manger une pâtisserie, grâce à un contrôle partagé avec des gestes préprogrammés.

Vous aimez nos Actualités ?

Les interfaces cerveau-machine, où des électrodes sont implantées dans le cerveau afin de contrôler des appareils ou des robots, représentent une des solutions les plus prometteuses pour assister les personnes en situation de handicap, notamment si elles ne peuvent pas utiliser leurs mains et leurs bras. Toutefois, l’utilisation de bras robotiques pose problème à cause de la complexité des manipulations nécessaires.

Des chercheurs de l’université Johns-Hopkins, aux États-Unis, ont réussi à contourner ce problème. Leur solution a permis à un homme paralysé de se nourrir en utilisant deux bras robotiques. Suite à une blessure à la colonne vertébrale, le sujet ne conservait que de légers mouvements dans ses épaules, coudes et poignets. Les chercheurs ont implanté un réseau d’électrodes dans des régions sensorimotrices de son cerveau, notamment celles qui correspondent à ses bras.

Là où cette solution diffère des autres recherches sur le sujet est le contrôle partagé des bras robotiques. Plutôt que d’obliger l’homme à guider chaque mouvement, ils ont découpé les tâches en étapes, et programmé le robot pour accomplir automatiquement certains mouvements. Cela a permis de commander les 12 degrés de liberté des bras robotiques avec seulement quatre gestes enregistrés par les électrodes implantées, deux pour chaque bras.

L’homme a ainsi réussi à guider les bras robotiques, équipés d’un couteau et d’une fourchette, pour couper une pâtisserie et l’amener jusqu’à sa bouche, une tâche qui avait été découpée au préalable en 13 étapes. Cette solution ne permet d’effectuer qu’un nombre limité de tâches préprogrammées, mais pourrait déjà aider les personnes paralysées à retrouver plus d’indépendance.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?