Particulièrement adapté aux applications aérospatiales et médicales…


Après des mois de tests, l’équipe I+D de Weerg, une entreprise de fabrication proposant l’usinage CNC et l’impression 3D en ligne en Italie et à l’étranger a lancé un nouveau matériau exclusif pour la fabrication additive avec la technologie FDM. Il s’agit du PEEK, un polymère thermoplastique organique aux propriétés mécaniques exceptionnelles. Un plus qui garantit des performances similaires à celles de l’aluminium, ce qui le rend parfait pour remplacer le métal. Le PEEK est désormais disponible en ligne sur weerg.com où, grâce à la polyvalence de la fabrication additive, il est possible de commander des impressions 3D de géométries complexes avec un devis instantané et une livraison en 3 jours seulement.

Faisant partie de la famille des polyétheréthercétones, ce matériau est souvent appelé le « roi des polymères » en raison de ses performances uniques. Il se caractérise par son extrême légèreté tout en offrant une résistance à la traction (UTS) allant jusqu’à 89 MPa. Sa résistance mécanique élevée et sa faible densité en font un candidat redoutable pour remplacer les principaux alliages de métaux non ferreux. En outre, le PEEK utilisé par Weerg est ignifuge (testé selon la classe UL94 V0) et résistant à des substances telles que les huiles, les graisses et les hydrocarbures, ce qui garantit d’excellentes performances thermiques. En effet, il peut supporter une utilisation continue à des températures allant de 145°C à 250°C s’il est traité thermiquement. Parmi les autres avantages, citons une résistance maximale aux vibrations, même les plus intenses, et une très faible absorption d’humidité, des caractéristiques qui élargissent encore ses domaines d’application. Le PEEK testé et utilisé par Weerg est amorphe, avec une couleur ambrée très particulière, pour assurer une plus grande ductilité et une meilleure résistance aux chocs. Par conséquent, les produits en PEEK de Weerg sont également adaptés à une utilisation dans des conditions et des environnements difficiles, comme dans le secteur aérospatial, où il peut être utilisé pour la fabrication de composants structurels, de couvertures et d’isolations, ou dans le secteur médical, car il est considéré comme un biomatériau avancé pour la fabrication d’implants et de prothèses.

« Au cours de l’année écoulée, le secteur de l’impression 3D a connu une croissance exponentielle, démontrant la nécessité de matériaux toujours plus performants, » explique Matteo Rigamonti, fondateur de Weerg. « C’est pourquoi nous investissons des ressources importantes dans le développement de matériaux aux caractéristiques particulières pouvant être utilisés pour des applications industrielles spécifiques, en élargissant constamment notre offre. »

La proposition de Weerg, basée uniquement sur le commerce électronique, se distingue sur la scène internationale par sa validité et son exhaustivité : qualité 100% made in Italy, devis immédiat, prix compétitifs et date de livraison sûre. Tout cela est garanti par l’excellence d’un ensemble de machines de pointe équipées des meilleures technologies. En effet, le département d’impression 3D dispose de la plus grande installation européenne d’imprimantes industrielles HP Multi Jet Fusion 5210, dont 12 unités sont flanquées d’un même nombre d’imprimantes stéréolithographiques Lherr 4000 (MSLA +4KSPER) pour résines et de 6 systèmes de fabrication additive avec technologie FDM. Pour l’usinage CNC, Weerg dispose de 10 machines continues Hermle C42U à 5 axes réparties en deux batteries, chacune entièrement automatisée à l’aide de robots anthropomorphes et de stations de chargement/déchargement qui communiquent directement avec le système de gestion interne, ainsi que de 2 tours Mazak Integrex Multitasking i-200 entièrement automatisés. Des solutions de pointe pour tous les types d’usinage, capables de garantir une combinaison parfaite entre l’automatisation et les processus de l’industrie 4.0.

https://www.weerg.com/