Dans le cadre du plan France Relance et du Programme d’investissements d’avenir (PIA), le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le ministère des Outre-mer, le secrétariat général pour l’investissement, l’Agence nationale de la recherche et la Banque des Territoires annoncent la désignation par le Premier ministre de la liste des lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt « Plan Innovation Outre-mer ».  Au sein de l’action « Fonds national de valorisation », cette initiative vise à soutenir une diversification et une modernisation des économies ultramarines en accompagnant l’innovation dans les secteurs à forte valeur ajoutée.

Etablis de l’Océan atlantique (Guyane, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Martinique, Saint-Pierre-et-Miquelon) à l’Océan pacifique (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna) et dans l’Océan indien (La Réunion, Mayotte), les territoires d’outre-mer sont de formidables réservoirs d’innovations, capables d’essaimer sur tous les océans. Afin de les soutenir dans leur développement, l’Etat a décidé de lancer en 2020 une action importante au profit exclusif des territoires d’outre-mer qui a conduit à la mobilisation d’une grande diversité d’acteurs qu’ils soient économiques, académiques, institutionnels

Dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), une première étape vient d’être franchie avec la désignation de 13 lauréats par le Premier ministre sur avis indépendant du jury d’experts de l’appel à manifestations d’intérêt « Plan Innovation Outre-mer », parmi les 32 projets déposés et instruits qui témoignent du fort dynamisme et de la mobilisation des acteurs locaux. Parmi les lauréats, trois thématiques, parfaitement alignées avec les grandes priorités du Gouvernement, dominent : la transition agroécologique et alimentaire, la compétitivité et l’attractivité, le climat et l’environnement.

Couvrant les trois Océans, les 13 projets lauréats recevront chacun une participation financière destinée à soutenir des études d’ingénierie en vue de poursuivre le montage de leurs projets et d’en améliorer le contenu et la qualité. Le montant total de cette participation s’élève à 1,2 million d’euros. Au terme de ces études, courant 2022, ils pourront s’ils le souhaitent, concourir à un appel à projets, également ouvert à d’autres porteurs, doté de 14 millions d’euros.

Il est attendu de ces projets innovants qu’ils produisent des retombées significatives pour leurs territoires tant d’un point de vue social, environnemental qu’en matière de développement économique.

Les 13 projets lauréats

Nom du projet Description Territoires Campus de l’Innovation Tropicale Insulaire (CITI)
Campus de l’Innovation Tropicale Insulaire (CITI)     Porté par le Territoire de la Côte Ouest (TCO) de l’île de La Réunion, le projet vise à interconnecter les acteurs de la chaîne de valeur de l’innovation autour de l’opportunité de développer de nouveaux modèles résilients, autonomes et fondés sur l’économie de la connaissance, en faisant de l’ouest de La Réunion un territoire – laboratoire. L’objectif est de fédérer les acteurs du territoire et les partenaires à l’échelle nationale autour d’un campus dédié à la réalisation de projets expérimentaux notamment dans le cadre de l’Ecocité. La Réunion Centre d’ingénierie bio-inspiré Le projet vise à développer un centre d’ingénierie, socle de la création d’un cluster de compétences pour la valorisation des bioressources. Chef de file du projet, l’Université de la Guyane ambitionne de fédérer les entreprises locales, les collectivités et les pôles de compétitivité pour favoriser la fertilisation croisée entre le monde socio-économique, académique et la recherche. Guyane Maison de l’Inclusion Sociale et d’Éducation Populaire (MISEP) Le projet vise à renforcer l’insertion et la formation professionnelle par le développement d’innovations sociales développées par une SCIC dont la préfiguration est assurée par le Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire (CRAJEP) de La Réunion. L’ambition du projet vise,in fine, à déployer un réseau territorial pour accélérer l’inclusion des publics fragiles et précaires dans les Outre-mer. La Réunion Nouvelles ApprocHes pour l’Innovation et la Technologie dans les Îles de Polynésie française (NAHITI) Le projet vise à accélérer la transformation durable de l’écosystème d’innovation dans les Îles de Polynésie française. Il ambitionne de faire émerger et soutenir le développement de projets innovants, répondre à leurs besoins spécifiques et consolider les capacités d’innovation du secteur privé et des institutions clés du territoire. Le portage du projet est assuré par l’Université de la Polynésie française. Polynésie française Plateforme démonstrative et collaborative d’innovations en bâti-tropical et numérique Le projet vise à créer une plateforme collaborative dédiée au bâti tropical pour étudier et tester en conditions réelles des innovations développées localement. Initié dans une logique d’open innovation, le projet porté par le Technopôle de La Réunion ambitionne de créer des synergies entre les acteurs du monde de la recherche, de la formation supérieure et de l’entreprise. La Réunion Plateforme Interdisciplinaire et Internationale de Recherche et d’Enseignement supérieur en zone Subarctique à Saint-Pierre et Miquelon (PIIRESS) Initié dans une approche holistique, le projet PIIRESS ambitionne de développer le potentiel de l’archipel et son rayonnement associé. Porté par l’Université de Bretagne Occidentale, le projet vise à renforcer l’attractivité de l’archipel en devenant un haut-lieu des sciences du monde subarctique et en amplifiant les retombées de la dynamique scientifique sur le territoire. Il entend également adresser les enjeux de développement local par l’émergence de solutions innovantes d’adaptation de modèles de production, de consommation et de cohabitation. Saint-Pierre et Miquelon Plateforme territoriale pour une alimentation durable Porté par le pôle de compétitivité QUALITROPIC, le projet vise à déployer une plateforme territoriale sur le thème de l’alimentation durable dédiée aux métiers de l’agriculture, de l’agroalimentaire et à la valorisation des produits et coproduits. Le projet ambitionne de se structurer autour d’outils technologiques et démonstrateurs déployés sur le territoire régional. Il ambitionne d’accompagner le processus de valorisation dans les secteurs à fort potentiel et d’entrainer les producteurs vers des techniques de production et de transformation plus efficientes tout en respectant l’environnement. La Réunion Pôle d’Innovation Intégré de Mayotte (PI2M) Le projet vise à renforcer et enrichir le paysage de l’innovation à Mayotte dans une logique de dimension collaborative indopacifique et au-delà. Il ambitionne d’accélérer le changement d’échelle en termes de création locale de valeur en s’appuyant sur trois axes de développement : innovation et intégration, économie verte et bleue, formation et insertion professionnelle. Mayotte Réseau de coopération pour la valorisation des bioressources en Martinique Le projet vise à créer un réseau de coopération bio-ressources pour mieux répondre à l’enjeu du développement de la bioéconomie en Martinique. Cette démarche de structuration, portée par le Pôle Agro ressources et de Recherche de Martinique, ambitionne d’accélérer la mise en œuvre opérationnelle de valorisation de projets stratégiques sur le territoire. Martinique Suivi biodiversité et confort climatique Cœur de Ville Porté par la commune de La Possession, le projet ambitionne d’adresser les enjeux de lutte contre le changement climatique et du renforcement de la biodiversité en cœur de ville. Il vise à développer un modèle duplicable de restauration de la biodiversité et de suivi environnemental. La Réunion Technopôle Archipel Guadeloupe 5.0 Initié dans une démarche intégrée d’innovations physiques et dématérialisées, le projet vise à développer, au service des entreprises de Guadeloupe, un dispositif complet d’accélération et d’amplification des processus de transfert technologique et d’innovations. Il ambitionne de déployer une démarche d’innovation ouverte au service de la transformation des entreprises vers des modèles productifs et organisationnels plus vertueux et soucieux de l’environnement. Guadeloupe Trajectoire Recherche-Innovation pour une Alimentation Durable en Nouvelle-Calédonie (TRIAD) Le projet ambitionne d’adresser la problématique de l’autosuffisance alimentaire et de la valorisation des bioressources en Nouvelle-Calédonie. Il vise à accélérer le changement d’échelle en termes de création locale de valeur pour le territoire en structurant un continuum dans la chaîne d’innovation. Il est porté par l’Université de la Nouvelle-Calédonie, au nom du Consortium de coopération pour la Recherche, l’Enseignement Supérieur et l’Innovation en Nouvelle-Calédonie. Nouvelle-Calédonie Village Camélias 2025 En déployant une approche de R&D sociétale, le projet vise à mobiliser les habitants du quartier des Camélias dans la construction de leur propre village situé à Saint-Denis de La Réunion. Il ambitionne d’adresser les enjeux majeurs de l’inclusion et de l’insertion professionnelle en s’appuyant sur des innovations sociales permettant de développer l’attractivité, la création d’activités économiques et la mixité sociale. Le projet est porté par la Mutualité de La Réunion. La Réunion