On entend régulièrement parler de l’informatique quantique sans toujours savoir de quoi il s’agit. Pour simplifier, là où les ordinateurs que nous utilisons s’appuient sur des bits pour effectuer leurs tâches, les machines quantiques utilisent des qubits, avec à la clé une amélioration considérable de leur puissance de calcul.

À terme, de beaux progrès sont donc attendus, notamment en matière d’algorithmes et d’intelligence artificielle. Cela pourrait par exemple concerner la découverte de médicaments ou l’élaboration de simulations complexes pour les navires de transports de marchandise. Mais ce ne sont là que deux des nombreux exemples qui sont fréquemment cités par les scientifiques.

Forcément, et alors que les attentes sont manifestes, ce secteur attise bien des convoitises. Statista est revenu dans une infographie sur les perspectives d’évolution de ce secteur. Le site note tout d’abord que les entreprises qui travaillent sur ce type de dispositifs sont de plus en plus nombreuses et les géants de la Tech ne sont pas en reste. Pour n’en citer que quelques unes, on retrouve ainsi IBM, Azure Quantum, Microsoft, ou encore Amazon et Google.

I imagine Ziggy from the TV show Quantum Leap would have to use quantum computing. @IBM unveiled a quantum processor of 127 qubits in November, and startup QuEra followed up with a more powerful machine of 256 quantum bits.

— Statista (@StatistaCharts) December 2, 2021

Statista a donc élaboré ses propres statistiques afin de mesurer la taille du marché de l’informatique quantique jusqu’en 2030. Les chiffres évoqués laissent songeur tant l’évolution annoncée est stratosphérique. On peut ainsi attendre un taux de croissance annuel de plus 40 % au cours de cette décennie.

Concrètement, cela signifie que le secteur qui générait environ 260 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2020, atteindrait plus de 9 milliards de dollars en 2030. À noter que c’est surtout à partir de 2025 que tout cela devrait s’accélérer et les revenus ne devraient pas dépasser les 2 milliards en annuel d’ici là.

Il sera intéressant de suivre l’évolution de ce marché dans le temps, mais aussi et surtout de voir quels apports technologiques concrets peut nous apporter l’informatique quantique.