L’accélération du processus de séquençage du génome via le recours à l’IA a valu aux chercheurs qui soutiennent ce projet un Guinness World Record.