A Escalquens (Haute-Garonne), Naïo Technologies trace peu à peu son sillon. Le leader de la robotique agricole vient de souffler ses 10 bougies. Ses automates se promènent un peu partout dans le monde et notamment aux Etats-Unis. La start-up est présente cette semaine au CES de Las Vegas 2022.

Oz, Dino, Ted… Ce sont les trois « bébés » d’une jeune pousse, basée près de Toulouse en Haute-Garonne. Naïo Technologies conçoit des automates destinés au monde agricole. Et avec ces robots, l’entreprise ne pouvait manquer le rendez-vous du CES, le plus important salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public, qui se tient à Las Vegas (Nevada) du 5 au 8 janvier 2022. 

Naïo Technologies, c’est le TESLA de la robotique agricole.

Ingrid Sarlandie

Naïo Technologies US

Au-delà de la formulation, la jeune pousse Haute-Garonnaise s’est imposée en 10 ans, comme l’une des références mondiales de la robotique agricole.

L’aventure démarre en 2011 dans un champ d’Escalquens aux portes de Toulouse. Gaëtan Séverac et Aymeric Barthes, deux ingénieurs en robotique, conçoivent leur premier automate baptisé « Oz ». Le robot est capable de désherber des champs et avertir par SMS lorsqu’il a terminé.

Rapidement, l’innovation séduit les agriculteurs, les maraichers bio et les investisseurs.

Après un premier tour de table de 3 millions d’euros en 2015, l’entreprise  boucle une levée de fonds de 14 millions d’euros en 2020. La même année, Naïo Technologies devient l’un des 100 entreprises les plus performantes d’Europe selon le Financial Times.  

Parallèlement, la famille s’agrandit avec la naissance d’un petite frère : « Dino ». Ce robot spécialisé dans le désherbage des légumes, va également connaître le succès. Si bien qu’en 2019, il devient une épreuve du baccalauréat pour des milliers de lycéens.

Après le maraichage, Naïo Technologies débarque ensuite chez les viticulteurs avec « TED ». Capable d’enjamber les vignes, il désherbe les parcelles sans aucune assistance humaine. Une de nos équipes avait pu le suivre en 2018. 

Les problématiques de main d’œuvre et le besoin de réduire l’usage de pesticides sont des problématiques globales. Avec ses robots agricoles autonomes, Oz, Dino et Ted, Naïo répond à ces enjeux pour une production agricole durable, en phase avec les Hommes et l’environnement.

Ingrid Sarlandie

Naïo Technologies

En 10 ans d’existence, l’équipe de 70 salariés a produit 230 machines pour une vingtaine de pays. 

Aujourd’hui, la start-up veut continuer à se déployer aux Etats-Unis en renforçant sa chaine d’assemblage basée à Salinas (Californie).  

« Nous avons acquis une grande expertise sur le sol américain avec Dino : avec huit robots en service et plus de 5000 hectares désherbés, il est temps pour Naïo de se déployer plus largement aux Etats-Unis, sur le marché de la viticulture avec TED, mais aussi avec notre robot historique Oz« .

D’ailleurs, « TED » sera l’une des stars du CES 2022 à Las Vegas qui se déroule du 5 au 8 janvier. Lauréat dans la catégorie « robotics » au CES Innovation Award, l’automate toulousain espère séduire les agriculteurs californiens. 

Une fois de retour en France, le pionnier de la robotique agricole pourra organiser le baptême d’ »Orio ». Le dernier né est destiné aux grandes cultures céréalières.